FAQ (Foire Aux Questions)

Pour des questions de lisibilité, dans les questions ci-dessous, nous appellerons “tatouage 3D” la technique de tatouage en 3D enseignée aux Etats-Unis et faite avec les pigments de tatouage traditionnel, appliquée à la reconstruction de l’aréole et du mamelon après mastectomie.

  • Combien de temps faut-il attendre après la chirurgie avant de pouvoir se faire tatouer ?

Le tatouage en 3D de reconstruction est l’étape finale de la reconstruction après la mastectomie. Idéalement, il faut que toute la prise en charge chirurgicale soit terminée (pose de prothèse définitive, finalisation de la symétrisation, lipofilling etc…) et que les cicatrices soient stabilisées et ne présentent plus de signe d’inflammation (plutôt blanches et fines que rouges, rosées ou violacées). On conseille donc d’attendre au minimum 6 mois après la dernière opération voire davantage si la cicatrisation est incomplète.

N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions évaluer ce point avec vous.

  • Combien de temps dure l’intervention ?

Le tatouage en 3D de reconstruction se passe en deux étapes, espacées de 3 mois. La première étape consiste en un entretien entre la patiente et le praticien pour définir le meilleur type d’abord de la zone opérée, discuter de la forme, de la couleur et de la texture qui seront reproduits par le tatouage. Cette discussion est indispensable pour pouvoir obtenir une aréole et un mamelon le plus réalistes possibles et conformes aux souhaits et à la morphologie de la personne qui consulte. L’acte de tatouage en lui-même prend au vmaximum de 30 minutes à 1 heure pour les deux seins.  Une fois  le pansement posé et les soins expliqués, le premier rendez-vous est terminé.

Trois mois après, une deuxième séance est prévue pour observer l’évolution du tatouage et procéder à d’éventuelles retouches car on constate une évolution de la couleur qui aura évolué vers une tonalité plus claire d’environ 30%. A ce moment là, on peut alors modifier les contrastes s’ils ont besoin d’être majorés, ou changer très légèrement la teinte de l’aréole si celle-ci est trop claire.

  • Le tatouage en 3D est-il douloureux?

En fonction du type de reconstruction, la sensibilité de la zone tatouée sera différente. En effet, sur une reconstruction par lambeau, la peau du sein sera d’origine dorsale et donc moins sensible alors qu’une reconstruction par avancement abdominal sera un peu plus sensible. Cela est propre à chaque personne, le seuil de tolérance de chacun étant différent. Le geste de tatouage est relativement bref dans le temps (30-45 minutes), et la sensation désagréable de piqûre disparaît à la fin du geste, laissant une sensation proche de celle d’un coup de soleil durant quelques heures après. L’application de poches de froid avant le tatouage peut diminuer la sensation douloureuse.

  • Combien de temps dure la cicatrisation ?

La cicatrisation dure environ 3 semaines (c’est le temps de renouvellement des cellules de la peau), c’est la période pendant laquelle il est nécessaire de procéder à des soins de façon quotidienne (lavage au savon neutre 2 fois par jour au minimum, séchage soigneux par tamponnement avec un mouchoir en papier et pose de crème cicatrisante type Bépanthène , Easy-Tattoo, Cicatryl, Cicalfate…) et éviter le contact avec la poussière, les poils d’animaux ainsi que toute immersion prolongée (bain, piscine, mer…) ou exposition solaire (UV ou soleil). Des croûtes (peau qui pèle) apparaissent sous quelques jours, il ne faudra surtout pas les arracher ni les gratter, mais bien hydrater la zone tatouée. Avec ces recommandations simples, le tatouage prendra son aspect définitif après un mois environ.

Il est IMPÉRATIF de laisser sécher le tatouage à l’air le plus possible, il ne faut donc pas porter de soutien-gorge pendant les 7 premiers jours pour éviter la macération et ne porter que des vêtements amples et en 100% coton.

En cas de contact prolongé avec un vêtement serré, le tatouage en cours de cicatrisation risque d’adhérer au tissu et de se déchirer.

En cas de questions quant à la cicatrisation, n’hésitez pas à nous contacter!

  • Des retouches seront-elles nécessaires ?

Oui, la technique de tatouage en 3D se fait en deux temps, une première séance pour établir la base du tatouage et une deuxième séance de retouches. Cette deuxième séance est comprise dans le prix total de la prestation, et ne doit surtout pas être omise ni faite trop tardivement après la première pour un résultat optimal.

  • Les pigments utilisés sont-ils sûrs pour la santé ?

Les pigments utilisés pour le tatouage en 3D sont les mêmes que ceux utilisés par les artistes tatoueurs, et font l’objet d’une distribution contrôlée au niveau Européen par un marquage CE. Ils n’ont pas comme les pigments utilisés en dermopigmentation médicale une certification de dispositif médical mais font l’objet d’une surveillance et une liste de pigments interdits à la commercialisation est régulièrement mise à jour et permet aux tatoueurs d’utiliser des pigments les plus sûrs possibles.

Les pigments de tatouage sont soumis au même décret du 3 mars 2008 qui définit “les règles de fabrication, de conditionnement et d’importation des produits de tatouage” et interdit l’utilisation de certains composants jugés dangereux.

La plupart d’entre eux sont “vegan” et n’ont pas généré de souffrance animale avant leur commercialisation. Les réactions allergiques sont de plus en plus rares, mais en cas d’allergie connue à un pigment ou à tout autre produit, n’hésitez pas à le signaler avant la séance.

Matériel utilisé pour le tatouage en 3-D de l’aréole et du mamelon

Combien coûte un tatouage 3D ?

Pour les deux étapes nécessaires à sa réalisation, le tatouage 3D est facturé 400 euros pour un seul sein, 600 euros pour les deux. La phase de retouches est comprise dans ce tarif, et en cas de respect des consignes de soins post-tatouage il n’y aura pas besoin de retouche dans le temps.

A titre de comparaison, une séance de dermopigmentation de l’aréole faite en cabinet médical ou esthétique est facturée entre 350 et 600 euros, parfois jusqu’à 1500 euros. Elle devra être réitérée tous les 2 à 4 ans.

http://www.lexpress.fr/styles/beaute/dermopigmentation-cinq-choses-a-savoir-sur-le-tatouage-medical_1560041.html

  • Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

Une séance de dermopigmentation médicale faite en cabinet médical ou à l’hôpital est prise en charge à hauteur de 125 euros par séance par la CPAM dans le cadre des Affections de Longue Durée (ALD).

Le tatouage en 3D, lui,  ne fait pas à ce jour l’objet d’une prise en charge dans le cadre des ALD et à ce titre, il ne peut être remboursé par la sécurité sociale sauf s’il est réalisé dans un cabinet médical ou un hôpital.

Certaines caisses primaires d’assurance maladie et certaines mutuelles ont apparemment accepté de prendre en charge une partie de ce coût, n’hésitez pas à prendre contact avec votre caisse et votre mutuelle et leur expliquer que ce procédé est définitif. Une facture vous sera remise après la première séance pour envoi éventuel à la CPAM et à la mutuelle.

Un formulaire de demande de prestation extra-légale peut être rempli, joint à un dossier de justification (lettre du médecin, photo etc…) et à la facture et envoyé à la CPAM.

N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins en termes de facilités de paiement, pour que vous puissiez bénéficier de ce geste sans trop de difficultés financières.

  • Mes seins retrouveront-ils leur aspect d’avant?

Le tatouage en 3D est une technique qui vise, par l’utilisation du trompe-l’oeil et des jeux d’ombre et de lumière, à donner un résultat le plus naturel possible lors de la reconstruction par tatouage de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Malgré une technique très précise qui peut simuler le relief et les irrégularités de la peau, il n’est malheureusement pas possible de garantir une copie conforme de l’aspect du sein avant la chirurgie, ni du sein controlatéral.

L’utilisation de photos avant l’opération et un examen soigneux de la peau et de la morphologie de la patiente peuvent permettre de s’approcher au mieux de la réalité, mais plusieurs points sont à considérer:

L’évolution de la couleur est dépendante de la peau de la personne tatouée et du respect des soins post-tatouage. Le virage des couleurs est assez imprévisible et même si cet aspect est bien connu des tatoueurs, on ne pourra jamais garantir le résultat final en terme de couleurs. La séance de retouches est alors le moyen de foncer ou de réaffirmer les contrastes, voire de changer un peu la tonalité (du plus clair au plus foncé, éclaircir un tatouage étant très compliqué).

Le tatouage est très foncé le jour même et va s’éclaircir au fil des jours pour prendre son aspect quasi définitif à un mois. Il sera plus facile de le foncer que de l’éclaircir, aussi on fera le choix de ne pas trop forcer sur les teintes pour ne pas avoir un résultat trop foncé après la cicatrisation.

Le volume simulé par les jeux d’ombre et de lumière donne de meilleurs résultats avec une vision à 1 mètre, la personne tatouée voyant son tatouage de plus près aura peut être du mal à percevoir le volume qui sera plus visible dans un miroir ou par un proche.

Le tatouage de l’aréole et du mamelon n’a pas pour objet de camoufler les cicatrices de la chirurgie autour et sur le sein, mais il permet de dériver le regard et l’attention par son effet en trompe- l’œil.

Il est parfois difficile de se revoir avec des éléments dont on avait perdu l’habitude, et pour les personnes ayant eu un sein sans aréole ni mamelon pendant de nombreuses années, leur retour peut être vécu comme un choc… Pour se faire à cet aspect de relief “plat”, nous pouvons vous proposer des tatouages temporaires de type “décalcomanie” pour vous acclimater à votre future image.

N’hésitez pas à nous contacter pour cela en amont du rendez-vous.

Dans tous les cas, notre écoute et nos compétences sont à votre disposition pour vous accompagner vers un résultat au plus proche de vos attentes.

  • Les hommes peuvent-ils bénéficier d’un tatouage en 3D après un cancer du sein?

Oui bien sûr! Le cancer du sein concerne 1% des hommes et bien entendu nous sommes à leur disposition pour leur proposer un tatouage en 3D adapté à leur morphologie.

Les tatouages temporaires existent aussi pour les hommes, n’hésitez pas à nous les demander, et nous les commanderons pour vous.

  • Peut-on faire un tatouage 3D après une dermopigmentation?

Le tatouage 3D peut être fait sur un ancien tatouage réalisé avec la technique de la dermopigmentation médicale, mais il faudra prendre en compte la qualité de la peau après cet acte car bien souvent, le tissu dermopigmenté à plusieurs reprises peut présenter un aspect cicatriciel sur toute  la zone pigmentée, ce qui peut impacter l’aspect esthétique final du tatouage en 3D ou rendre le geste un peu plus complexe.

Dans tous les cas nous ferons au mieux pour vous proposer le meilleur résultat possible et vous expliciter chaque élément.

  • Proposez-vous des tatouages artistiques en plus du tatouage 3D?

La formation au tatouage traditionnel nous permet de pouvoir réfléchir avec vous à votre projet de tatouage décoratif, pour accompagner ou surseoir au geste de tatouage 3D.

Des motifs floraux peuvent être envisagés pour dissimuler des cicatrices et garder une part de féminité indispensable.

N’hésitez pas à nous consulter pour toute question et devis de réalisation.

http://www.terrafemina.com/societe/societe/articles/53219-cancer-du-sein-des-tatouages-pour-botter-le-cul-de-la-maladie.html

  • Pouvez-vous réaliser un tatouage en 3D sur des chéloïdes?

Les cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sont des tumeurs bénignes (boursouflées, volumineuses, rouges, dures) qui résultent d’une réponse anormalement excessive à un traumatisme cutané. Ces deux types de cicatrisation se différencient par plusieurs éléments.

La cicatrice hypertrophique : elle reste cantonnée aux limites du traumatisme initial et guérit progressivement en 12 à 18 mois. Le geste de tatouage 3D est possible après complète stabilisation de celle-ci, et parfois quelques mois après une reprise chirurgicale pour affiner la cicatrice.

La cicatrice chéloïdienne : elle n’évolue presque jamais spontanément vers la guérison, et son extension se fait au-delà des limites du traumatisme initial. Les cicatrices chéloïdiennes sont plus fréquemment observées chez les sujets noirs et asiatiques que chez les sujets caucasiens.

Le tatouage en 3D n’aura pas un résultat esthétique optimal sur une cicatrice chéloïdienne et si celle-ci se trouve dans la zone du mamelon et de l’aréole, elle risque d’être stimulée par l’acte de tatouage et donc d’évoluer défavorablement… Ce geste sera donc déconseillé pour éviter une gêne supplémentaire.

Dans tous les cas n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions évaluer votre cas, mais n’oubliez pas que votre chirurgien est votre meilleur conseiller pour la prise en charge de ce type de cicatrices.